Henri Vergé-Sarrat, Collioure, villa Les Terrasses, 1930

Henri Vergé-Sarrat, Collioure – Villa Les Terrasses, 1930. Gouache sur papier 45,5 x 32 cm. Collection du musée d’art Moderne de Collioure. Donation Valia Boulay

Henri Vergé-Sarrat et Rolande Déchorain, tous deux artistes, fréquentent Collioure d’une manière très assidue dans les années trente jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Ils logent à la villa Les Terrasses, chez Mme Reynès, juste sous le musée d’Art moderne actuel.

Le cadrage saisissant adopté ici par l’artiste nous plonge dans l’atmosphère ombragée et bienfaisante de cette terrasse et nous fait pénétrer dans l’intimité du couple.

La scène, jalousant sa quiétude, se referme sur elle-même. La pergola qui masque le ciel, les arcades qui isolent de la mer ou bien encore l’escalier au 1er plan : tout contribue à  isoler cette terrasse du reste du monde.

La touche aérienne de Vergé-Sarrat, faite de couleurs pastel, retranscrit avec bonheur les teintes douces et changeantes des petits matins d’été, avant que le soleil ne fatigue le paysage et les hommes.

Ode au bonheur simple, cette terrasse en apparence déserte semble le théâtre discret d’une vie heureuse, à l’écart du fracas du monde.